Groupe Saint Silouane2018-09-30T14:31:11+00:00

Groupe Saint Silouane de L’Isle-Adam

Une porte ouverte vers la Lumière de l’Orient

 

Au sein de la paroisse catholique saint Martin de L’Isle-Adam et en lien avec l’association orthodoxe saint Silouane l’athonite, nous proposons un lieu de rencontre et de nourriture spirituelle à la source des écrits de saint Silouane et du père Sophrony.

Le groupe saint Silouane de L’Isle-Adam a vocation à s’adresser à la fois à tout chrétien souhaitant approfondir sa vie spirituelle à partir de la Lumière de l’Orient – dont saint Silouane est un éminent porteur – et  à tous ceux désireux d’approfondir leur lien spirituel avec saint Silouane et de se nourrir de son enseignement.

 

Quand ?      un samedi un mois sur deux

                     de 14h30 à 17h30

                    22 septembre, 17 novembre 2018

                    19 janvier 2019, 23 mars, 18 mai, 13 juillet, 21 septembre, 16 novembre

 Où ?               Salle saint Charles, 21 rue du Docteur Fritz, 95290 L’Isle-Adam

Le déroulement d’une rencontre

Comme en d’autres lieux où se réunissent des groupes saint Silouane, nos rencontres s’articuleront autour de deux temps principaux :

  • la méditation partagée des écrits de saint Silouane et du Père Sophrony – nous lirons et méditerons ensemble de manière continue le livre Starets Silouane

  • la prière du Nom de Jésus, organisée en office, comme c’est le cas au monastère saint Jean-Baptiste de Maldon, ou au monastère saint Silouane à saint Mars-de-Locquenay.

 Lire la suite

Saint Silouane l’athonite (1866-1938)

 Saint Silouane, moine du mont Athos a été reconnu dans l’acte de sa canonisation en 1987 par le patriarche de Constantinople comme un “maître apostolique et prophétique” pour tous les “fidèles qui portent le nom de Christ”.

Thomas Merton, moine catholique, écrivait déjà en 1958 : “Peut-être découvrira-t-on que le moine le plus authentique du XXe siècle aura été le père Silouane.”

Mais qui est donc ce moine ?

Charpentier, issue d’une famille paysanne russe, Syméon Ivanovitch Antonov est un homme solide, au caractère doux, qui aime manger, boire et faire la fête. Ayant, par expérience, une conscience aiguë du péché et de l’amour de Dieu, il devient moine au mont Athos à 26 ans. Il y apprend la lutte intérieure, en particulier contre l’orgueil le plongeant dans le désespoir de la séparation de Dieu. Recevant la force du Christ pour traverser ces abîmes (“Tiens ton esprit en enfer et ne désespère pas”), il développe un amour des ennemis et une compassion “pour tous les peuples de la terre” se déployant dans l’humilité d’une vie monastique voilant aux yeux de ses frères sa sainteté. Sa traversée du désespoir en fait un témoin lumineux pour notre temps de l’amour miséricordieux de Dieu pour tous.

Archimandrite Sophrony (1896-1893)

Le starets Silouane est le guide et l’inspirateur de l’Archimandrite Sophrony. Celui-ci quitte le Mont-Athos et vient en France en 1947 pour y publier les écrits de son père spirituel dans un livre intitulé Starets Silouane.

En 1959, il se rend en Angleterre avec un petit groupe de personnes formant le noyau initial de ce qui doit devenir le monastère Saint-Jean-Baptiste, situé près de Maldon, dans le Comté d’Essex, dont il est le père spirituel jusqu’à sa mort, le 11 juillet 1993.

Il s’était fixé pour tâche de transmettre l’enseignement et l’inspiration spirituels qu’il avait lui-même reçus de saint Silouane.

Dans sa lettre Orientale Lumen le pape Jean-Paul II écrivait :

“(…) puisque nous croyons que la vénérable et antique tradition des Églises orientales constitue une partie intégrante du patrimoine de l’Église du Christ, la première nécessité pour les catholiques consiste à la connaître pour pouvoir s’en nourrir et favoriser, selon les moyens de chacun, le processus de l’unité. (…) Il est nécessaire que les fils de l’Église catholique de tradition latine puissent eux aussi connaître ce trésor dans sa plénitude et ressentir ainsi avec le Pape le vif désir que soit rendue à l’Église et au monde la pleine manifestation de la catholicité de l’Église, exprimée non par une seule tradition, ni encore moins par une communauté opposée à l’autre, et que nous puissions, nous aussi, apprécier pleinement ce patrimoine indivis de l’Église universelle révélé par Dieu, qui se conserve et croît dans la vie des Églises d’Orient comme dans celles d’Occident.”

Association Saint Silouane        

www.saint-silouane.org

Avec la bénédiction du Père Sophrony, le 27 mars 1993 a été créée l’association saint Silouane avec pour but de faire connaitre la personne et le message du starets le plus largement possible. Au travers de colloques, de publications et d’initiatives locales – comme les groupes saint Silouane – elle souhaite offrir une nourriture spirituelle, c’est-à-dire un enseignement qui s’incarne dans l’existence, qui aide à être chrétien dans la vie de tous les jours, tout en développant des études sérieuses sur les thèmes théologiques les plus importants présents dans les écrits de saint Silouane et de son disciple, l’Archimandrite Sophrony.

Association orthodoxe elle regroupe, dans un œcuménisme de la sainteté, des orthodoxes mais aussi des protestants et des catholiques.

Pour plus d’information, contacter nous…