Vie Spirituelle2019-05-29T17:35:42+00:00

Le pôle Vie Spirituelle et Liturgie se met au service de la vie spirituelle de chacun et de celle de la communauté tout entière, dont la liturgie est une expression essentielle mais non la seule. C’est d’abord un lieu d’écoute de l’Esprit et des autres, une attention au « terreau » local de notre paroisse dans lequel le Seigneur sème et veut semer encore… une écoute qui réveille en chaque fidèle des désirs et des attentes et d’où émergent des propositions. Vous trouverez ici le compte-rendu de leurs rencontres.

Prière du Monastère Invisible

Juin 2019

Au mois de juin, le Monastère Invisible du Christ aux liens de la paroisse portera particulièrement dans sa prière l’équipe de préparation au sacrement de mariage en pensant plus particulièrement aux mariages célébrés en grand nombre durant les beaux jours. Il priera également pour les unités scoutes  et les camps scouts qui se préparent.

Le Monastère Invisible prie chaque jour aux intentions (actions de grâce, demandes….) qui concernent plus particulièrement la mission paroissiale et porte aussi ce qui touche directement ou indirectement l’un ou l’autre des membres de la communauté.

Nous restons bien à votre disposition pour vous renseigner, pour recevoir des nouvelles de vos services et des intentions de prière tout au long de l’année (via le site internet paroissial ou sous enveloppe, dans la boîte aux lettres du presbytère).

Prière du Monastère Invisible

Mai 2019

Au mois de mai, le Monastère Invisible du Christ aux liens de la paroisse portera particulièrement dans sa prière les groupes de prière de paroisse (Effata, équipe de Chapelet, du Rosaire, groupe Saint Silouane, équipes de la prière des Mères) et rejoint leur intercession pour la communauté paroissiale, pour l’Église, pour le monde.

Le Monastère Invisible prie chaque jour aux intentions (actions de grâce, demandes….) qui concernent plus particulièrement la mission paroissiale et porte aussi ce qui touche directement ou indirectement l’un ou l’autre des membres de la communauté.

Nous restons bien à votre disposition pour vous renseigner, pour recevoir des nouvelles de vos services et des intentions de prière tout au long de l’année (via le site internet paroissial ou sous enveloppe, dans la boîte aux lettres du presbytère).

Les Rameaux

14 avril 2019

Avec saint Thérèse d’Avila

Laisser Dieu transformer ma vie

29 mars 2019

Résumé de la conférence du vendredi de Carême par le père Louis Marie Lutomantina.

Grande figure de la réformatrice du Carmel, Thérèse d’Avila est docteur de l’Église.

 “L’essentiel n’est pas de penser beaucoup mais d’aimer beaucoup”.

C’est au XIIème siècle que la communauté du Carmel reçoit son nom. Il vient de ces personnes qui, depuis le prophète Élie, jusqu’aux croisés ont décidé de s’installer au mont Carmel pour y vivre une vie simple dans l’Esprit. Saint Albert de Jérusalem a structuré d’une règle cette communauté de vie spontanée. Ils ont pris le nom de Notre-Dame du Mont Carmel. A cause des guerres successives qui ont agité la période médiévale, la communauté a dû quitter la Terre Sainte pour venir s’installer en Europe où l’adaptation de sa vie à un nouvel environnement a été difficile. Il existait déjà des ordres mendiants : les franciscains, les augustiniens et les dominicains. Ces derniers ont contribué à ajuster la règle du Carmel à l’Europe.

Le Carmel comprend trois branches :

– les Carmes, frères dont certains deviennent prêtres.

– les Carmélites

– les laïcs consacrés dans la spiritualité du Carmel.

Au XVème siècle, le pape Eugène IV tente d’assouplir la règle du Carmel, réforme qui a inspiré une contre-réforme à Jean Sorette. Malgré ces difficultés d’ordre interne, le Carmel essaime partout en Europe et dans le monde. Quand Thérèse nait à Avila en 1515, les vocations sont nombreuses, l’Église est en expansion en particulier en Amérique Latine.

Entrée au Carmel à 21 ans, Thérèse remarque des obstacles à l’idéal de vie carmélitaine :

– les soeurs gardent leur classe sociale même au Carmel,

– les temps de parloir s’éternisent,

– un groupe de 200 carmélites ne peut vivre une vraie vie fraternelle,

– la complexité des mélodies chantées occupe beaucoup les esprits.

Pour réformer cela, en revenant aux sources de la vie simple du mont Carmel, Thérèse, avec l’aide de Jean de la Croix, installe des fraternités de 12 religieuses dans une vie humble et fraternelle. Il s’agit de développer l’intimité avec Dieu par l’oraison, la prière, la lectio divina, l’abandon total du monde pour ne voir devant soi que Dieu seul. Pendant 20 ans la réforme du Carmel se poursuit en Castille et en Andalousie où s’ouvrent, non sans beaucoup d’obstacles et d’oppositions, 17 monastères. Jean de la Croix accompagne les frères carmes dans un même élan.

Thérèse est missionnaire dans la prière.

“Donne-moi ce que tu me commandes et commande-moi ce que tu veux.
Avec ton amour et ta protection, jamais je ne reculerai.”

Après la présentation du père, une laïque du diocèse, mère et grand-mère, nous présente l’Ordre des Carmes Déchaux Séculiers dans lequel elle est engagée depuis plus de trente ans. Monique témoigne essentiellement de l’importance de l’oraison dans sa vie. Elle nous fait aussi quelques propositions de lectures pour ceux qui veulent approfondir le sujet.

Prière du Monastère Invisible

Avril 2019

Au mois d’avril, le Monastère Invisible du Christ aux liens de la paroisse portera particulièrement dans sa prière le catéchuménat des adultes, l’équipe de préparation au baptême des bébés et celle des enfants en âge scolaire, les équipes du CETAD – ateliers de la foi.

Le “monastère invisible” prie chaque jour aux intentions (actions de grâce, demandes….) qui concernent plus particulièrement la mission paroissiale et porte aussi ce qui touche directement ou indirectement l’un ou l’autre des membres de la communauté.


Nous restons bien à votre disposition pour vous renseigner, pour recevoir des nouvelles de vos services et des intentions de prière tout au long de l’année (via le site internet paroissial ou sous enveloppe, dans la boîte aux lettres du presbytère).

Avec saint Jean Bosco

Apprendre à oser la confiance en Dieu

22 mars 2019

Le Père Christian Tshala Wika, prêtre salésien, curé de la paroisse St Jean-Marie Vianney d’Argenteuil, a laissé ses paroissiens en ce vendredi de Carême pour venir nous présenter saint Jean Bosco.

“Que les jeunes non seulement soient aimés mais qu’ils sachent qu’ils sont aimés.”

Qui est saint Jean Bosco ?

Jean Bosco est né le 16 août 1815, à Castelnuovo d’Asti, près de Turin (Nord de l’Italie).

Il est le troisième garçon d’une famille de modestes cultivateurs. À 9 ans, un “rêve” oriente sa vocation d’éducateur. À 16 ans, il entre au collège et doit travailler pour payer ses études. Il est ordonné prêtre le 5 juin 1841.

Le 8 décembre 1841, le jeune prêtre Jean Bosco accueille un orphelin de 16 ans, Barthélemy Garelli. Il est la première pierre de son œuvre. A Turin, en visitant les prisons, Jean Bosco perçoit la nécessité de son œuvre. Il lance dans un quartier pauvre de la ville, le Valdocco, ses premiers “oratoires” (patronage pour les activités de loisirs, de culture et un approfondissement de la vie chrétienne).

En 1859, avec des jeunes qui vivent avec lui, il fonde la Société de Saint François de Sales, les Salésiens.

En 1872, il fonde un institut féminin qu’il confie à Marie-Dominique Mazzarello, les Salésiennes de Don Bosco.

En 1875, les Salésiens passent les frontières et s’installent en France et en Amérique du Sud.

Écrivain populaire, bâtisseur, fondateur d’instituts religieux, confident du Pape Pie IX, il meurt à Turin le 31 janvier 1888. Le jour de Pâques 1934, il est canonisé. En janvier 1988, Jean-Paul II le proclame “Père et Maître de la jeunesse”.

Une pédagogie fondée sur la confiance

Trois éléments qui s’équilibrent l’un l’autre, forment son système pédagogique :

- La raison : un jeune peut devenir partenaire de sa propre éducation, lorsqu’on dialogue avec lui sur les enjeux de son avenir.

- La religion : le jeune est porteur de questions essentielles sur le sens de sa vie. Le message chrétien propose un chemin qui transcende les échecs personnels.

- L’affection : Don Bosco prône une proximité de l’éducateur, présent dans l’expérience de la vie du jeune. Ainsi, ses conseils sont plus adaptés et mieux reçus.

Pour Jean Bosco, l’adulte, face au jeune, n’est pas un “supérieur”, mais un guide, à la manière de Jésus, le Bon Pasteur de l’Évangile.

Une œuvre qui dépasse les frontières

Don Bosco est le fondateur de la Famille salésienne : un vaste mouvement de personnes qui s’intéressent au monde des jeunes, qui vivent avec eux ou travaillent pour eux. Don Bosco l’a ainsi nommée car il avait une profonde admiration pour Saint François de sales, apôtre de la douceur.

De nombreux laïcs s’engagent avec les Salésiennes et les Salésiens : animation, catéchèse, enseignement, formation professionnelle, centres d’action sociale, accompagnement, aides diverses.

Partout dans le monde la Famille Salésienne se rend présente là où des jeunes vivent des situations difficiles : enfants soldats, enfants au travail, enfants des rues, enfants déplacés ou réfugiés, …

Après cette soirée commencée avec une vidéo sur la spiritualité et l’œuvre de Don Bosco, le père Christian nous offre quelques exemplaires de deux ouvrages pour approfondir cette rencontre.

Il accompagne notre prière avec le testament de Don Bosco à ses coopérateurs (à relire ici).

Osez le Carême !

Prenez soin de votre corps et de votre âme.

15 mars 2019

Michel Rebours (paroissien, directeur de l’Institut In Viam et coach) nous a fait découvrir le livre du père Jean-Guilhem Xerri

Prenez soin de votre âme, petit traité d’écologie intérieure.

L’anthropologie chrétienne, qui ne requiert pas la foi en Dieu, nous invite à considérer l’homme dans deux dimensions :

– L’humain est un être inachevé. L’enjeu de notre vie est de nous ouvrir à notre humanité, de nous conquérir nous-mêmes, de naître à nouveau. Naître à l’intériorité, passer de l’homme-robot à l’homme vivant (Maurice Zundel). C’est dans l’union du corps, du psychisme et de l’espace spirituel que se trouve l’homme achevé (saint Irénée), fruit de son consentement et de sa libre volonté.

– Distinguer le corps, l’âme (au sens de psyché) et l’esprit en l’homme. L’âme dont les trois facultés sont l’intelligence rationnelle, les désirs et la force. L’esprit dont les facultés sont l’ouverture vers l’infini, l’aptitude à se dépasser et donner vie, la volonté libre comme gouvernail de notre psychisme.

Michel rappelle ensuite les maladies de l’âme qui se traduisent pas des pensées qui nous habitent, nous traversent. Il ne dépend pas de nous de les recevoir mais la clé de la guérison, l’attention que nous leur accordons, nous incombe : avidité, tristesse, colère, agressivité, acédie, rapport pathologique aux honneurs, orgueil…

Les moyens d’une guérison consistent à créer les conditions pour permettre l’usage des facultés de notre âme en les orientant vers l’esprit : sobriété, ouverture à l’autre, méditation, vigilance intérieure…

Après ce partage théorique, Michel nous guide pour tenter une courte expérience de méditation afin d’

“aller mieux en profondeur et de voir plus loin, vers l’éternité promise” (JG Xerri)

Louange

Effata Cantario

25 février 2019

Le groupe de chant des jeunes Cantario guidé par Cyprien, le groupe de prière Effata sous la houlette d’Odile et avec les bons offices de José avaient préparé une soirée de louange un peu spéciale :

Un temps d’adoration animé par les voix des jeunes.

A capella, ils ont accompagné notre prière avec deux chants de louange Par toute la terre il nous envoie et Écoute ton Dieu t’appelle, un morceau pour entrer dans l’adoration Viens sois ma lumière, un refrain de Taizé Bless the Lord my soul… et enfin Regarde l’étoile pour saluer Marie, notre mère.

C’était heureux de voir réunies des générations si diverses qui se sont enrichies mutuellement, les paroles de louange des anciens, les chants si bien menés des jeunes. Le groupe a aussi grossi ses rangs des parents venus conduire et écouter leurs enfants à cette occasion. Une expérience satisfaisante d’après les multiples commentaires échangés pendant le verre partagé ensuite.

Nous attendons vite un prochain rendez-vous !

Nous vous partageons ici un extrait de la prière lue pour l’adoration :

Être là devant Toi, Seigneur, et c’est tout.
Clore les yeux de mon corps,
Clore les yeux de mon âme,
Et rester immobile, silencieux.
M’exposer à Toi, l’infini présent.
J’accepte de ne rien sentir Seigneur,
De ne rien voir, de ne rien entendre,
Vide de toute idée, de toute image,
Dans la nuit, me voici simplement.
Pour te rencontrer sans obstacle,
Dans le silence de la foi,
Devant Toi, Seigneur,
Père Michel Quoist

Prière du Monastère Invisible

Mars 2019

Au mois de mars, le Monastère Invisible du Christ aux liens de la paroisse portera particulièrement dans sa prière le Relais Saint Martin, les équipes locales du Secours Catholique, de la Conférence Saint Vincent de Paul et de l’Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture.

Prière du Monastère Invisible

Février 2019

Équipes et événements paroissiaux particulièrement portés par la prière du Monastère Invisible du Christ aux Liens en ce mois de février :

Le Monastère Invisible offrira sa prière quotidienne pour le Service Évangélique des Malades, l’aumônerie de l’hôpital Chantepie-Mancier et le Mouvement Chrétien des Retrairés.

 

Prière du Monastère Invisible

Janvier 2019

Équipes et événements paroissiaux particulièrement portés par la prière du Monastère Invisible du Christ aux Liens en ce mois de janvier :

Dans l’action de grâce pour leur mobilisation particulière durant ce temps de Noël, le Monastère Invisible continuera d’offrir sa prière quotidienne tout au long de ce mois de janvier pour les services qui œuvrent à la qualité de nos liturgies : équipes Accueil aux messes, Baby-sitting, Lecteurs, Ministres extraordinaires de la communion, Prière universelle, sacristains, servants d’autel, art floral, chantres, Petit chœur…

Au cœur de sa prière, le Monastère n’oubliera pas également tous les événements paroissiaux, en particulier le moment des vœux du Père Parfait au cours desquels sont présentés généralement les orientations et projets missionnaires de la paroisse.

Chemin de Lumière

22 décembre 2018

“Moi je suis venu afin que les hommes aient la vie, et qu’ils l’aient en plénitude”

Parole de Jésus en Jean 10, 10

C’est un temps fort de vie spirituelle et d’évangélisation que le Chemin de Lumière. Toute la paroisse se mobilise pour proposer aux adamois, aux visiteurs de passages voire aux simples touristes une autre marche vers Noël, un temps bref d’enseignement, de recueillement et de prière confiante.

L’église vidée de ses chaises se pare de lumignons qui serpentent sur les dalles et entraînent le visiteur à la découverte du vrai sens de la naissance du Christ.

“La promesse est pour vous, pour vos enfants et pour tous ceux qui sont loin.”

Actes 2, 39

Des petits groupes se forment dès l’entrée dans l’église, chaleureusement accueillis. On offre à chacun un guide du chemin et un fin cierge jaune qui sent bon la cire d’abeille. Les groupes sont pris en charge par l’un des prêtres présents, les pères Parfait Abbey, Philippe Volant, Gaston Zounnon ou Bernard Lecomte. Un bel ange accompagne chaque groupe l’éclairant de sa lanterne.

Première station

1ère Station : Dieu n’est pas sourd aux appels de notre cœur.

“O Dieu, tu es mon Dieu, je te cherche. Mon âme a soif de toi. Mon corps soupire après toi, dans une terre aride, desséchée, sans eau… Ta bonté vaut mieux que la vie. Oui, tu es mon secours, et je crie de joie à l’ombre de tes ailes.”

Psaume 62

2ème station : Christ est capable de nous donner l’espérance en toute situation

“Béni soit l’homme qui met sa foi dans le Seigneur et dont le Seigneur est la confiance. Il sera comme un arbre, planté au bord des eaux ; il pousse ses racines vers l’eau courante. Il ne craint pas quand vient la chaleur : son feuillage reste vert. L’année de la sécheresse, il est sans inquiétude : il ne cesse de porter du fruit.”

Jérémie 17, 7-8

Deuxième station

Troisième station

3ème station : Osons ouvrir au Christ la porte de notre cœur.

Sa lumière chasse les ténèbres de nos vies.

” Debout Jérusalem, resplendis ! Elle est venue, ta lumière, et la gloire du Seigneur s’est levée sur toi. Tu verras, tu seras radieux et ton cœur frémira et se dilatera.”

Isaïe 60, 1-5

4ème station : Avec Marie notre mère, apprenons à dire Oui à la vie,

Oui à Dieu et sa tendresse guérira notre angoisse.

“Qu’il fasse en moi sa volonté, je m’abandonne à son amour”.

C’est la réponse de Marie à l’Ange Gabriel quand il lui annonce qu’elle sera la mère de Jésus.

Demandons à Marie cette force de sourire toujours à la vie

et de croire en l’amour invincible de Dieu pour chacun d’entre nous.

Confions-lui notre lumière, elle nous aidera à la garder brûlante.

Quatrième station

5ème station : Devant l’enfant Jésus, demandons à Dieu

de nous ouvrir à la joie de sa présence.

“Ne craignez pas, car voici que je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera une grande joie pour tout le peuple: Aujourd’hui, dans la ville de david, vous est né un Sauveur qui est le Christ, le seigneur.”

Luc 2, 10-11

La tente du goûter

C’est l’ultime étape du visiteur du chemin de lumière : la tente du goûter.

Après le recueillement et la prière d’intercession, c’est un moment de bavardages et d’échanges. On donne ses impressions, on fait de belles rencontres.

Chocolat et brioches sont vite partis et il a fallu un ravitaillement express en milieu d’après-midi. Merci à nos hôtesses Ingrid, Carole et Essi !

A l’année prochaine, promis ?

Effata – L’Emmanuel

20 décembre 2018

Comme chaque 3ème jeudi du mois, le groupe de prière Effata et le groupe de la Communauté de L’Emmanuel se sont unis dans la louange pour acclamer la venue de notre Seigneur.

Après un rapide enseignement de Nicolas, des petites équipes ont échangé sur la question : En quoi le Christ me sauve-t-il dans mon parcours de vie ? Des échanges sincères et intimes nous ont permis de toucher concrètement la présence du Sauveur dans notre humanité.

Toute soirée se termine autour d’une boisson chaude après l’accueil des nouveaux venus.

Rendez-vous en janvier prochain !

Accueil et Louange en Musique

15 décembre 2018

En cette veille du dimanche dit du Gaudete nous anticipons la joie de Noël en louant le Seigneur par des chants et en musique.

Amparo et Marie-Christine ont assuré un accueil réconfortant et gourmand.

Le Petit Choeur de la paroisse s’est mobilisé, conduit par Anne Rebours avec un beau programme :

Bénis le Seigneur, ô mon âme ; Ecoute, ton Dieu t’appelle ; Jubilez, criez de joie ; Gloire à Toi, Seigneur, source de toute joie ; Joyeuse lumière ; Louange à Dieu ; Tu as porté celui qui porte tout ; Appelés enfants de Dieu ; Préparez le chemin du Seigneur ; Debout, resplendis…

Les jeunes aussi ont chanté, qui fidèlement répètent une fois par semaine, autour de Cyprien Thos.

Les solistes sopranos Odile et Olivia avec Dulcis Christe.

L’Ave Maria de Schubert au violoncelle de Baptiste Michaud.

L’Ave Maria de César Frank avec Mathilde Rivière, chant et orgue.

Un beau programme, des énergies mobilisées rapidement qui témoignent des talents et de la sensibilité artistique des paroissiens, une belle expérience esthétique qui élève l’âme.

Concert Spirituel

2 décembre 2018

Quel succès pour cette 3ème édition

du Concert Spirituel de l’Isle-Adam !

Plus d’une centaine de personnes étaient là pour goûter des morceaux aussi divers qu’un chant de procession en langue quechua (Pérou), un Gaudete anonyme du XV ème siècle, un cantique polyphonique anglican sur un air basque ; l’ensemble rythmé par des extraits de l’hymne acathiste à Marie, Mère de Dieu.

La musique est un extraordinaire vecteur pour la vie intérieure : elle est capable d’éveiller à la vie spirituelle, à la communion fraternelle ; la musique sacrée peut nous disposer à la méditation, en être le support et porter notre prière quand nous chantons ou quand nous écoutons ce qu’elle exprime à partir des mots comme au-delà d’eux.

Ce fut l’expérience de chacun cet après-midi à travers l’écoute profonde des textes et mélodies proposés.

Ce concert a été préparé par :

  • l’Association des Amis de l’Orgue de L’Isle-Adam (AAOIA),

  • les pôles Vie Spirituelle et Liturgie et Foi, Culture et Communication de la paroisse.

Avec la collaboration de :

Bastien MILANESE, ténor et orgue,

Muriel MOSER et Odile THOS, sopranos,

Benoît DANNO, François GIRARDEAU, Anne REBOURS et Cécile ROLLAND, solistes du chœur.

Anne BEGOUEN-DEMEAUX, Christine BERGEON, , Renée-Sonia DUMAS, Sophie FOULON, Laure JOUCLAS, Jean PLANTEVIN, Philippe THOS, lecteurs

Avec la participation du Petit Chœur de la paroisse, de chanteurs de la Chapelle du Prince de Conti et de l’Ensemble vocal de Pontoise

direction : Anne REBOURS, Bastien MILANESE.

Qu’ils soient tous chaleureusement remerciés !

Pour ceux qui voudraient retrouver les textes des chants et des lectures, en particulier la belle méditation sur la crèche écrite par Jean-Paul Sartre qui en a étonné plus d’un, c’est ici.

Prière du Monastère Invisible

Décembre 2018

Équipes et événements paroissiaux particulièrement portés par la prière du Monastère Invisible du Christ aux Liens en ce mois de décembre :

le catéchisme,
– l’éveil à la foi
– les aumôneries de la 6e à la terminale,
le groupe de préparation des jeunes à la confirmation.

Nous porterons également  tous les évènements paroissiaux, en particulier : le concert spirituel du 2, la célébration de l’Immaculée Conception le 8, l’atelier Fabrication de crèche le 8 aussi, la crèche vivante et le chemin de lumière du 22 et les messes de Noël qui attirent la foule.

Réunion Formation des Lecteurs

10 novembre 2018

“Seigneur ! Ouvre mes lèvres et ma bouche publiera ta louange”
Psaume 51, 15

Un tout petit groupe de paroissiens s’est réuni autour d’Anne Begouen Demeaux leur coordinatrice samedi matin.

Au programme :

  • une relecture commentée du fonctionnement de l’équipe

  • un rappel des conditions idéales à réunir pour offrir une belle lecture : Ancien Testament, Actes, Épîtres et Prière des Fidèles (ou prière universelle)

  • quelques exercices pratiques pour reprendre de bonnes habitudes.

C’est avec joie et optimisme que le groupe s’est ouvert à deux jeunes : Vega et Guillermo. Merci à eux de nous rejoindre !

On en a dit des bêtises en essayant de lire des textes mal ponctués ou en tentant d’articuler des propos sans queue ni tête ! Mais l’essentiel était ailleurs bien sûr :

Se préparer à proclamer les textes bibliques de manière audible par toute l’assemblée,

afin d’aider la Parole à rejoindre chacun dans son cœur.

Si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à découvrir ce service.

Prière du Monastère Invisible

Novembre 2018

Équipes et événements paroissiaux particulièrement portés par la prière du Monastère Invisible du Christ aux Liens en ce mois de novembre :

– l’Équipe d’Accompagnement des Familles en Deuil (E.A.F.D.),
– le conseil économique et les personnes chargées de la collecte du denier de l’Église,
– l’Association des Amis de l’Orgue de l’Isle-Adam (A.A.O.I.A.).

– notre fête patronale, le dimanche 18 novembre prochain : à l’occasion de la “journée mondiale des pauvres” demandée par le Pape François, nous célèbrerons la messe de la st Martin et présenterons les services de la diaconie paroissiale (le Relais Saint Martin (R.S.M.), le Service Évangélique des Malades (S.E.M.), le Secours Catholique, le démarrage d’une Conférence Saint Vincent de Paul, …)

Prière du Monastère Invisible

Octobre 2018

Équipes et événements paroissiaux particulièrement portés par la prière du Monastère Invisible du Christ aux liens ce mois-ci :

– les équipes d’accueil (église, presbytère, accueil aux messes…)
– les personnes au service pour le ménage
– le Conseil de Coordination Pastorale CCP
– et le pôle qui œuvre à la communication (Voix des trois clochers, site internet, guide paroissial, page Facebook, panneaux d’affichage…)

– le pèlerinage paroissial à Alençon, le 6 octobre prochain.